Edito du 4e trimestre 2020

Synthèse de la conférence des marchés immobiliers du neuf

2020 s’achève pour la promotion immobilière avec des replis importants des mises en vente (-16 % par rapport à 2019) et des ventes (-25 % par rapport à 2019). Comme vous le constatez là aussi, les baisses étaient déjà la tendance depuis 2017 pour les mises en ventes, et 2018 pour les ventes.

La région reste très attractive avec une croissance de population qui reste forte (confirmée par les derniers chiffres INSEE) qui nécessite la construction de 23.000 à 24.000 logements dans la région pour répondre à tous les besoins. La baisse des ventes ne s’explique pas par un manque de besoin mais par une baisse de l’offre (de plus en plus difficile à mettre en œuvre pour diverses raisons), des conditions de financement dégradées (recommandation du HCSF de fin 2019 mis à jour en décembre 2020) ainsi que les effets anxiogènes de la crise du COVID.

Si l’on regarde en détail les marchés de la région, la métropole angevine affiche une santé à contre-courant avec un rebond très spectaculaire : plus de 1.000 ventes sur l’année 2020 (+30 % par rapport à 2019) porté notamment par le passage de la ville d’Angers en B1 et d’un dynamisme retrouvé. Dans le même temps, le marché de la métropole nantaise comme celui de la Carene baisse en volume de ventes de 40 %, souffrant d’une offre nouvelle en baisse respectivement de 44 et 47 %.

Les prix de vente progressent plus fortement sur certains marchés, mais restent en progression modérée sur l’ensemble du territoire.

Les interrogations restent fortes sur les marchés régionaux qui sont clairement en tension comme le démontrent les tensions du marché locatif et les augmentations des prix de l’ancien, en lien avec une alimentation insuffisante du marché du logement neuf. Les besoins en logements neufs restent importants, potentiellement renforcés par les nouveaux habitants poussés vers l’ouest et la côte atlantique par les effets COVID. Les évolutions règlementaires liées aux exigences environnementales ainsi que les questions portées par l’artificialisation des sols vont sans doute encore rendre plus complexe la production de logement neuf à des prix adaptés au marché. Nous serons attentifs sur les trimestres à venir à la création d’une offre nouvelle en lien avec les besoins de la région pour un développement harmonieux et durable du territoire.

Nous vous suggérons

Nantes accueille Emma Haziza le 11 janvier prochain à 18h à l’espace CIC. Elle est hydrologue humaniste engagée pour la préservation du cycle de l'eau planétaire et docteure de l'école des Mines de Paris, conférencière internationale depuis 20 ans et est désormais LA référente inondation, sécheresse et adaptation aux changements climatiques en France sur tous les grands médias radio et télé français.