Actualités

Bertrand Mours était l’invité de Batijournal TV, la webTV en direct du Salon ARTIBAT. Sujets d’actualité à l’ordre du jour tels que la tension sur les prix, la production de logements neufs, la pénurie de matériaux, la RE2020, etc.
Encore une fois, voici une déclaration un peu démagogique qui mérite qu'on s'y arrête à l'aune des faits. Bien sûr que l'on ne peut que être en phase avec le droit au logement pour tous de façon décente et convenable. Mais le vrai débat passe par la capacité des territoires à apporter leur contribution à la production de logements neufs.
Les chiffres sont sans appel : En 2021 on ne devrait pas produire plus de 320 000 logements d’après le ministère, 300 000 selon les promoteurs alors que le besoin est de 450 à 500 000. L’insolente santé du marché des logements anciens, occulte presque le malaise sans précédent du logement neuf dans notre pays. Les experts et les observateurs de ce secteur d’activité majeur, tant pour l’emploi que pour la satisfaction des ménages, voient bien, eux, la situation et elle est hautement inquiétante.
Voici un peu plus d’un an que nous vivons au quotidien avec cette pandémie . On s’interroge forcément sur l’impact que peut avoir le COVID sur la dynamique des marchés. En début d’année, les notaires de France ont commenté l’année 2020 en confirmant un maintien de l’activité à un niveau très élevé en volume (presqu’aussi élevé que 2019) et avec des prix en très forte progression pour l’ancien, supérieure à 10 % pour certains marchés de notre région.
2020 s'achève pour la promotion immobilière avec des replis importants des mises en vente (-16 % par rapport à 2019) et des ventes (-25 % par rapport à 2019). Comme vous le constatez là aussi, les baisses étaient déjà la tendance depuis 2017 pour les mises en ventes, et 2018 pour les ventes.